Communiquer

Histoire des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle en Ontario

En 1839, le gouvernement de l'Ontario adopte la loi intitulée An Act to Authorise the Erection of an Asylum within this Province for the Reception of Insane and Lunatic Persons.

Cette loi confère au gouvernement de l'Ontario le pouvoir de fonder le premier asile provincial pour personnes ayant une déficience intellectuelle.

En 1876, l'Ontario ouvre sa première institution pour personnes ayant une déficience intellectuelle à la périphérie d'Orillia. En 1876, on l'appelle Orillia Asylum for Idiots, et par la suite Ontario Hospital School, Orillia.(1) Au moment de sa fermeture en 2009, l'établissement est connu sous le nom de Centre régional de la Huronie.

En 1890, l'établissement d'Orillia compte 309 pensionnaires. En 1902, ce nombre est passé à 652. à son apogée en 1968, il a 2 600 pensionnaires.

Plusieurs institutions suivent, souvent en raison d'une augmentation de la demande. En 1905, le gouvernement inaugure l'Oxford Regional Centre de Woodstock. D'Arcy Place de Cobourg ouvre en 1920. Au milieu des années 1970, le gouvernement gère 16 institutions pour personnes ayant une déficience intellectuelle. à leur apogée en 1974, plus de 10 000 personnes, à la fois enfants et adultes, y vivent. à compter de l'ouverture de la première institution en 1876 et jusqu'à la fermeture du dernier établissement en 2009, plus de 50 000 personnes ayant une déficience intellectuelle vivent dans ces institutions.

(1) Les institutions de l'Ontario pour personnes ayant une déficience intellectuelle étaient initialement connues sous le nom d'Ontario Hospital School.

Pour en savoir plus