Lien : Alex DS

Transcription

Alex Warner est un adepte des plantes et un expert autodidacte. Il ne rate pas une occasion de faire pousser des plantes, de les documenter et de les étudier. Alors quand Alex, qui a une déficience intellectuelle, s’est joint à l’Initiative de mentorat pour l’intégration communautaire de Community Living Ontario, le choix de la profession susceptible de l’intéresser pour un jumelage s’est rapidement imposé.

« Alex s’intéresse de très près aux différentes espèces de plantes, ce qui a orienté mes recherches de mentor », explique Patsy Pillay, coordonnatrice du mentorat pour Community Living Ontario. Étant donné l’intérêt d’Alex pour les plantes, Patsy a décidé de lui trouver un horticulteur comme mentor, c’est comme ça qu’elle a rencontré Adrien Gallant.

L’Initiative de mentorat pour l’intégration communautaire est financée par le ministère des Services sociaux et communautaires et met des élèves du secondaire ayant une déficience intellectuelle en relation avec des mentors. Les mentors aident les élèves à approfondir les domaines qui les intéressent et à explorer des idées pour leur avenir — choix de carrière ou études postsecondaires par exemple.

« Le jour où j’ai rencontré Adrien, déclare Patsy, j’ai tout de suite constaté à quel point il était passionné par les plantes et j’ai su alors que ce serait une bonne idée de lui présenter Alex. »

Depuis leur jumelage, Alex et Adrien se sont rencontrés régulièrement depuis un an.

« J’essaie de donner une sorte de cours à Alex pour lui permettre d’approfondir ses connaissances en horticulture », explique Adrien. « Le cours peut porter sur le pH des plantes, ou sur un aspect différent de la croissance des plantes, comme la reproduction ou l’élagage. »

Même s’il en sait plus sur la question que le commun des mortels, Alex dit qu’Adrien lui a appris beaucoup de choses et qu’il continue à apprendre quelque chose de nouveau à chaque fois qu’ils se voient. Au-delà de cela, Adrien est devenu un système de soutien pour Alex.

« Il m’a aidé à explorer les différents domaines qui existent et m’a tiré vers le haut », explique Alex. « Il a joué un rôle de levier en quelque sorte. »

En fait, Adrien a même aidé Alex à trouver ce qu’il aimerait faire après l’école secondaire. Quand il aura obtenu son diplôme, Alex prévoit d’aller au Collège Niagara étudier l’horticulture pour pouvoir, un jour, travailler dans ce domaine, comme Adrien.

« Le mentorat a été une formidable expérience pour moi », dit Alex. « Tout s’est très bien passé et je ne pense pas que je serais au niveau que j’ai atteint aujourd’hui sans cette participation. »