Ce lien vous conduira à la vidéo : L’histoire d’Ashton

Transcription

Il est 9 h du matin, au pub Paddy Flaherty de Sarnia. Les tabourets sont retournés sur les comptoirs et sur les tables, et les planchers sont bien propres pour la nouvelle journée de travail qui commence. Même si l’éclairage est encore bas et qu’à peine quelques employés sont arrivés pour le début de leur quart, le pub irlandais traditionnel est invitant.

Ashton Robinson se plaît dans cette atmosphère chaleureuse et accueillante et il s’y est toujours senti à l’aise depuis le jour où il a été embauché. Ashton a une déficience intellectuelle et, après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires il y a deux ans, il a décidé de se trouver un emploi. Avec un peu d’aide, il a réussi.

M. Robinson a présenté une demande pour le volet Soutien de l’emploi du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) et il a choisi de s’adresser à Community Living Sarnia-Lambton (organisme d’intégration communautaire de Sarnia‑Lambton) pour l’aider à trouver l’emploi qui lui convenait. Grâce au volet Soutien de l’emploi, l’organisme a aidé à préparer M. Robinson à un placement bénévole d’une semaine au pub Paddy Flaherty. Les choses se sont tellement bien passées qu’il y travaille encore aujourd’hui.

Le pub semblait bien convenir à M. Robinson. Scott Dargie, le propriétaire, avait déjà embauché des personnes handicapées par le passé. Il trouve que l’utilisation des services de l’organisme est une solution pleine de bon sens. « Il y a des agents d’intégration qui veillent à ce que [les nouveaux employés] soient des personnes qui conviennent pour les emplois à pourvoir, explique-t‑il. Il n’y a pas de coûts pour moi, et les services procurent une possibilité d’emploi à une personne qui n’aurait peut‑être pas été prise en considération autrement. »

M. Robinson a pris cette possibilité au sérieux et il est devenu un employé fiable de M. Dargie. Embauché au départ comme plongeur, il est maintenant en train d’apprendre à cuisiner. Il acquiert de nouvelles compétences chaque jour et il a découvert comment ses compétences pouvaient lui ouvrir la voie vers une carrière prometteuse. « J’adore mon travail », dit‑il, en ajoutant qu’il aimerait devenir chef cuisinier un jour. « Ce serait formidable. Mon frère vit à Yellowknife et il est en train d’apprendre le métier de chef cuisinier. »

Andrea Hands travaille pour Community Living Sarnia-Lambton et aide à faciliter l’intégration des clients dans leur emploi. Elle a appris à bien connaître M. Robinson et elle savait qu’elle avait trouvé un endroit où il avait toutes les chances de réussir. « Nous étions convaincus qu’il était capable de faire le travail et que c’était une personne fiable et motivée, explique-t‑elle. Et c’est en plein ce que recherchent les employeurs, que [les candidats] aient ou non une déficience. »

À mesure que M. Robinson continuera de perfectionner ses compétences, l’organisme continuera de l’épauler. « Si M. Robinson devient apprenti-cuisinier, nous serons encore là pour l’aider », signale Mme Hands. Elle indique que les récents changements apportés au POSPH ont non seulement permis d’aider M. Robinson à se trouver un emploi et à le garder mais aussi de lui fournir des services continus d’intégration.

M. Robinson est en bonne voie de réaliser son rêve de devenir chef cuisinier. Grâce à la possibilité que lui a offerte un employeur accessible comme Scott Dargie et à d’importants organismes de soutien comme Community Living Sarnia-Lambton, rien ne peut l’empêcher d’atteindre ses objectifs.

Pour en savoir plus

Ne gaspillez pas le talent. Les personnes handicapées peuvent et souhaitent travailler.

About Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées : Soutien de L'Emploi