Lien : Community Living Peterborough

Transcription

Lorsque Nancy DeRivers a appris qu'elle allait avoir deux nouveaux voisins, elle était folle de joie.

« Je me réjouissais vraiment de les connaître », a-t-elle expliqué.

Nancy est une des huit personnes ayant une déficience intellectuelle qui vivent dans leur nouveau logement dans deux duplex construits récemment par Community Living Peterborough. Les duplex abritent huit appartements ayant des locaux de séjour accessibles. L'aspect le plus innovant de ce modèle de logement est que deux étudiants en soins infirmiers de l'Université de Trent, qu'on appelle les « voisins intentionnels », sont également des locataires.

« Nos voisins intentionnels sont là pour être des amis et bâtir des liens avec les gens qui vivent dans le duplex, explique Barb Hiland, directrice des opérations à Community Living Peterborough. Ce placement aide les étudiants à enrichir leur carrière dans le secteur des soins infirmiers dans un environnement non clinique. »

L'idée de ces logements s'inspire d'un modèle de logement semblable construit par Community Living Elmira and District et qui porte le nom de « voisins amicaux ». Comme le programme des voisins amicaux, Community Living Peterborough prend en charge les frais d'études et de loyer des étudiants et en retour, les étudiants offrent leur amitié et leur soutien aux locataires. Pour certains locataires, cela signifie échanger quelques mots chaque fois qu'ils croisent les étudiants et pour d'autres, comme Nancy, cela signifie passer régulièrement du temps ensemble.

« Nous sortons prendre le petit déjeuner ensemble ou boire un café, raconte Nancy. J'aime la compagnie des deux, parce qu'elles sont sympas. »

Les locataires bénéficient de cette interaction sociale et les étudiants apprennent comment interagir avec des personnes de toutes capacités.

« Nous devons apprendre à communiquer avec des gens qui ont des conceptions différentes des choses, explique Ashley LaFlamme, une voisine intentionnelle. Apprendre à se faire comprendre et à comprendre ce qu'ils veulent — ce sera bien pour nous lorsque nous serons infirmières. »

Au-delà des avantages pratiques, les bienfaits sociaux pour Ashley et Nancy sont évidents. Elles rient beaucoup et elles ont déjà établi une routine du soir où elles font ensemble le tour du pâté de maisons.

Barb fait remarquer que le modèle des voisins intentionnels n'est pas seulement une idée innovatrice, c'est aussi une façon très naturelle et mutuellement bénéfique pour Community Living Peterborough d'assurer un soutien à ses locataires.

« Nous visons à établir une communauté inclusive et nous n'isolons pas les personnes ayant une déficience intellectuelle, précise-t-elle. Nous voulons mettre en valeur les dons et la valeur des personnes qui sont incluses — ce qu'elles ont à offrir à ces étudiants et ce que les étudiants peuvent leur offrir. »