Ce lien vous conduira à la vidéo : L’histoire de Marc

Transcription

Marc Rocheleau, un résident d’Essex, ne sait que trop bien qu’il ne doit pas tenir son emploi pour acquis. Il est conscient du fait qu’en période de récession, quand on a un emploi, on fait partie des chanceux. Mais dans le cas de Marc, avoir un emploi, c’est plus qu’une simple question de chance; il le doit davantage à ses efforts soutenus, à ses aptitudes naturelles et à une bonne dose de prévoyance.

Marc est devenu aveugle subitement à l’âge de 17 ans.

« On m’a dit que la cause de ma perte de vision était un glaucome terminal, dit-il. Ma vue a commencé par s’embrouiller, puis tout est devenu de plus en plus noir jusqu’à ce que je ne voie plus rien du tout. »

Après être devenu aveugle, Marc a compris que pour réussir dans le domaine qu’il s’était choisi, le journalisme, il lui faudrait être extrêmement motivé.

« Il n’y a pas beaucoup d’emplois de journaliste dans la région, même pour les gens qui n’ont pas de handicap, explique-t-il. Pour une personne qui a une déficience visuelle, il est vraiment beaucoup plus difficile de trouver un emploi. Je crois que, parce que j’ai un handicap, bien des gens ne me prennent pas au sérieux, alors je dois faire des efforts supplémentaires pour leur montrer que je suis capable de faire le travail. »

Marc a prouvé hors de tout doute qu’il peut faire le travail, et qu’il le fait bien, dans ses fonctions actuelles d’agent des relations publiques au Essex Youth Centre, poste qu’il occupe depuis 2008. Marc écrit des articles sur le centre qui sont publiés dans les journaux locaux et diffusés sur le Web, et dit beaucoup aimer son travail.

Bien ce que son cheminement n’ait pas été facile (il a dû surmonter plusieurs obstacles liés à des questions de mobilité et à des attitudes négatives), Marc a trouvé au centre, avec l’aide du volet de soutien de l’emploi du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POPSH) et du fournisseur de services communautaires Insight Enterprises, un emploi qui lui convient parfaitement.

« Une bonne partie de notre travail consiste à sensibiliser les employeurs éventuels, explique Paul McIntosh, directeur du soutien de l’emploi chez Insight. Ils sont beaucoup plus disposés à créer des possibilités d’emploi quand ils savent qu’ils peuvent compter sur une foule de services de soutien et qu’il y aura toujours quelqu’un pour les aider s’ils ne savent pas quoi faire. »

Et si Insight est là pour l’employeur, il l’est tout autant pour l’employé. Avant l’entrée en fonction de Marc au centre, le personnel d’Insight l’y a accompagné pour l’aider à s’orienter dans les locaux de son nouveau milieu de travail. On a également installé dans son ordinateur le logiciel JAWS, un programme conçu spécialement pour les personnes qui ont une déficience visuelle. JAWS lit les textes et les commandes à voix haute et permet à Marc d’écrire, de réviser et de faire des recherches facilement.

La patronne de Marc et directrice générale du centre, Sandy Larivee, dit que les employeurs doivent faire preuve d’ouverture d’esprit et être prêts à prendre des risques lorsqu’ils embauchent. Elle a pris un risque en embauchant Marc, mais n’a pas cessé depuis de chanter ses louanges.

« C’est un très bon employé parce qu’il est fiable et assidu, dit-elle. Il sait ce qu’il a à faire : trouver chaque semaine une histoire intéressante à raconter et publier un article, de façon à ce que nous ayons une rétroaction constante dans les médias. »

Malgré les quelques obstacles semés sur sa route vers l’emploi, Marc a trouvé sa place au centre, et attribue une part de son succès à l’aide qu’il a reçue du soutien de l’emploi du POSPH et d’Insight.

« C’est parfois difficile de savoir par où commencer, surtout quand on a un handicap, conclut-il. Ils vous aident et font tout pour vous faire entrer quelque part. Ils peuvent aussi parler aux employeurs et leur faire comprendre que ce n’est pas parce qu’une personne a un handicap qu’elle ne peut pas faire le travail. »

Pour en savoir plus

Ne gaspillez pas le talent. Les personnes handicapées peuvent et souhaitent travailler.

About Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées : Soutien de L'Emploi