icône vidéo

Transcription

Qu'est-ce qui vous vient à l'esprit lorsque vous pensez à la pratique sportive du canoë-kayak? Éprouvante physiquement? Difficile mentalement? Qu'en est-il d'une personne handicapée, peut-être dans un fauteuil roulant, qui souhaiterait pratiquer ce sport? Pensez-vous que ce serait possible? Si vous pensez que non, vous faites fausse route.

Mis en place en 2006, PaddleAll est un programme de Canoe Kayak Canada qui permet à des personnes ayant diverses sortes de handicap de participer à la pratique du canoë-kayak en utilisant de l'équipement adapté. Le programme est administré par Canoe Kayak Canada par le biais de ses clubs à travers le pays.

Le Wai Nui O Kanaka Outrigger Club, basé à Oakville, propose le programme PaddleAll. Wendy Rae-Perkins, la commodore du club, et ses partenaires, ont lancé un projet visant à rendre le Wai Niu O Kanaka Outrigger Club plus accessible et adaptable. « Nous voulons promouvoir notre club, à cette adresse, et nous assurer que nos excellentes ressources sont ouvertes à tout le monde. Nous avons travaillé dur pour rendre les lacs plus accessibles », explique Wendy.

Wendy et son équipe ont trouvé un siège universel, et avec l'aide de quelques spécialistes, ont pu adapter le siège pour qu'il puisse être installé dans leurs bateaux. Grâce à ce siège, presque toutes les personnes handicapées peuvent monter dans un bateau, même des canoës ou des kayaks. Wendy et ses partenaires ont présenté ce nouveau siège à l'Association canadienne de canotage, qui accueillait les championnats du monde de canoë-kayak à Halifax. Le siège s'est prouvé si efficace qu'une nouvelle catégorie a été ajoutée au championnat pour les bateaux adaptatifs. Ainsi, les personnes handicapées peuvent concourir contre des athlètes sans handicap aux championnats.

Shelly Dan est membre du Wai Nui O Kanaka Outrigger Club. Elle utilise un fauteuil roulant depuis sept ans. Au début, elle avait peur de ne pas pouvoir vivre de façon indépendante, mais dès qu'elle a compris qu'elle y arrivait très bien elle a commencé à chercher des activités auxquelles elle pourrait participer. Elle a toujours aimé l'eau et lorsqu'un ami lui a demandé si elle aimerait aller canoter, elle a sauté sur l'occasion.

« Les gens oublient que même si je suis dans un fauteuil roulant, je suis normale et j'aime faire tout ce qu'ils aiment, comme aller

sur l'eau. Ce soir, j'ai eu énormément de plaisir. J'ai pu faire quelque chose que j'ai toujours voulu faire quand j'avais mes deux jambes, mais que je n'osais pas! », explique Shelly après sa première sortie en canoë de sa vie, au club.

Steven Cullen s'est brisé la nuque il y a vingt ans dans un accident de luge. Au cours des étés qui ont suivi son accident, il allait souvent s'asseoir au bord du lac, observant les mouvements de vie sur le lac et aux alentours, se souvenant du plaisir de naviguer, tout en remarquant l'absence de personnes dans des fauteuils roulants et se demandant si cette situation changerait un jour. Il a lancé Charterability il y a environ sept ans. Le programme offre des services de navigation d'accès facile aux personnes handicapées de tout âge.

Après avoir rencontré Wendy Rae-Perkins et obtenu des renseignements sur son programme de navigation adaptatif, Steve s'est associé au programme. « Le but de Charterability est de permettre aux gens d'aller sur l'eau. Le projet s'adresse à toutes les personnes à mobilité réduite, des enfants aux personnes âgées. Nous avons décidé de regrouper nos ressources afin de créer un centre qui servirait à la pratique de toute la gamme d'activités nautiques récréatives et serait accessible pour tout le monde », précise Steve.

Les collectivités de la province font des progrès immenses dans le cadre de leurs efforts d'élimination des obstacles pour les personnes handicapées. Le programme PaddleAll est un pas proactif et positif vers une société plus inclusive qui encourage les personnes handicapées à participer pleinement à la vie de tous les jours.