Lien : Will DS

Transcription

Will Moser a un penchant pour l’histoire : il est capable de réciter les dates exactes et les détails de nombreux événements qui jalonnent l’histoire de notre pays, notamment tout ce qui a trait à la Première et à la Seconde Guerre mondiale. Alors quand Will a décidé de participer à l’Initiative de Initiative de mentorat pour l’intégration communautaire de Community Living Ontario, il n’a pas été difficile de choisir le domaine qui l’intéresserait.

« Nous aidons les élèves du palier secondaire ayant une déficience intellectuelle à approfondir les domaines qui les intéressent pour leur permettre de prendre des décisions sur leur vie après l’école secondaire », explique Jo-Anne Orton, coordonnatrice du mentorat pour Community Living Ontario. L’Initiative de mentorat pour l’intégration communautaire est financée par le ministère des Services sociaux et communautaires et met des élèves en relation avec un mentor qui les aide à approfondir les domaines qui les intéressent et à trouver des idées pour leur avenir.

Presque tout de suite après que Will a été orienté vers Jo-Anne, cette dernière est tombée sur l’Edinburgh Museum (musée d’Edinburgh) et sa conservatrice en chef, Anne Unyi, laquelle a accepté avec plaisir de devenir le mentor de Will.

« Will était très intéressé par l’archivage et la recherche qui s’y rapporte », explique Anne. « Nous possédons des fiches sur les soldats qui sont partis combattre durant la Première Guerre mondiale; nous recherchions des renseignements précis sur ces hommes et Will a transcrit tout cela pour nous. »

Anne a aussi enseigné à Will comment passer en revue de vieux journaux pour y chercher des articles sur la guerre, ou des lettres écrites par des soldats à leur famille pour prendre note des renseignements importants qu’elles contiennent. Selon Anne, être le mentor de Will n’a pas toujours été facile mais l’expérience a été gratifiante étant donné leur passion commune.

« Le simple fait d’avoir quelqu’un d’aussi passionné et désireux d’apprendre, quelqu’un qui partage cet intérêt pour ce que vous faites », explique Anne, « et le fait de pouvoir l’aider à approfondir sa passion, c’est tellement gratifiant. »

Pour Will, l’expérience du mentorat a été tout aussi enrichissante.

« Ce qui m’a le plus intéressé, c’est de passer en revue les dossiers d’archives et de faire tout le travail de recherche lui-même », explique-t-il. « J’ai trouvé cela tellement fascinant. »

Non seulement l’expérience de mentorat a permis à Will de confirmer sa passion pour l’histoire mais elle l’a aussi aidé à décider ce qu’il aimerait faire après l’école secondaire : c’est donc un véritable tournant pour lui.

« Anne m’a beaucoup appris », dit Will. « Grâce à elle et à cette expérience de mentorat, j’ai décidé de devenir conservateur de musée. »