Sandy Keshen, Chef de la direction de Reena : Reena est un organisme de services sociaux qui oeuvre auprès des enfants, des adultes et des aînés ayant un retard de développement.

Joy Okpiaifo, diplômée du programme de formation des conseillers et conseillères en déficiences intellectuelles de Reena : Nous irons chercher encore de l'eau si nous en avons besoin. D'accord? J'espère que ce n'est pas trop lourd. Ça va aller?

Je m'appelle Joy Okpiaifo. Je travaille ici, au programme de jour de Reena, qui aide Norman dans ses activités de la vie quotidienne. Nous lui faisons découvrir toutes les activités qui pourraient l'intéresser au sein de la communauté. J'ai beaucoup appris à jouer mon rôle en suivant le programme de formation de Reena.

Georgia Quartaro, doyenne, Collège George Brown, partenaire de REENA pour le programme de formation des conseillers et conseillères en déficiences intellectuelles : Il s'agit d'un programme intensif d'une durée de quatre mois pendant lesquels nos étudiantes et étudiants suivent plusieurs cours. Ils participent à deux placements pendant ces quatre mois. Le placement initial, non rémunéré, est davantage axé sur l'observation, tandis que le deuxième placement, rémunéré par l'organisme, a lieu vers la fin de la formation.

Joy Okpiaifo : En l'espace de deux mois, nous couvrons beaucoup de matière. Lorsque j'ai obtenu mon attestation en février 2006, je pense que j'avais la majorité des connaissances nécessaires pour venir en aide à notre clientèle, de même que les compétences qui allaient grandement faciliter mon approche.

Susan Edwards, chef Montage Support Services (organisme offrant des services aux personnes ayant un retard de développement) : Montage a recruté bon nombre d'étudiantes et d'étudiants qui ont suivi le programme et obtiennent de fort bons résultats. Nous avons constaté que les étudiants qui ont fait leur stage chez nous et ceux qui sont en placement à l'heure actuelle progressent à pas de géant pour ce qui est se sensibiliser la communauté au sujet de la clientèle que nous appuyons. Ils se rendent dans les écoles et les églises, assistent aux activités récréatives et sociales. Ils sont vraiment présents au sein de la communauté.

Le 31 mars 2009, le gouvernement de l'Ontario a fermé les trois derniers établissements de la province pour les personnes ayant des déficiences intellectuelles.

Grâce à l'apport des agents d'aide aux personnes ayant une déficience intellectuelle et d'organismes comme REENA, les collectivités ontariennes deviennent de plus en plus inclusives.

Sandy Keshen : Compte tenu de l'influence que peut exercer notre secteur pour faire changer les mentalités, il est essentiel que nous disposions de personnel d'expérience soucieux de bien prendre soin de la clientèle, de la comprendre et de lui offrir des mesures de soutien mieux adaptées.

Georgia : Je me laisse inspirer par les qualités de toutes ces personnes qui ont des capacités différentes et qui veulent vivre de la manière la plus complète, enrichissante et autonome possible … Il s'agit là d'une valeur qui m'est personnellement très importante, et ce programme donne vraiment forme à cette aspiration.

Joy : Quand je les regarde et qu'ils me sourient parce qu'ils sentent que je suis de leur côté et que mon but est de leur offrir du soutien, je me dis qu'à leur manière, ils sont reconnaissants. Ils ne sont pas toujours capables de l'exprimer autrement, mais leur sourire ainsi que la joie et le bonheur qu'on peut voir dans leur visage, c'est très important pour moi. C'est ce qui me motive et me satisfait.

Encore de l'eau? Très bien.

Pour en savoir plus

À propos de l’histoire des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle en Ontario: De la vie en établissement à l’intégration communautaire

Services et soutiens aux personnes ayant une déficience intellectuelle : Services fournis par des organismes communautaires