[ Sudbury (Ontario)
Août 2009 ]

Linda Morel, directrice générale, Sudbury Community Service Centre : C'est un organisme polyvalent et l'un des programmes les plus importants est le Programme de protection des adultes. Nous avons des responsables de cas. Outre leur rôle principal de gestion des cas, ils fournissent des services de défense des droits, de counseling ou de formation à la dynamique de vie, qui est un programme de formation individuelle. Nous proposons également des services de soutien psychologique et d'intervention en cas de crise.

Gilles Goulard, responsable de cas pour Corey Willet : Corey … eh bien, nous l'avons beaucoup aidé. Nous lui avons dit, si tu as besoin de nous, il te suffit de nous appeler.

Corey Willet : On me donnait des conseils, mais je n'avais pas envie de les suivre.

Gilles : Il vivait avec une conjointe de fait et avait une fille avec elle. La rupture avec cette femme a été très, très dure pour Corey.

Corey : J'ai perdu ma fille et j'étais anéanti.

Gilles : Nous avons obtenu pour lui l'aide d'un psychiatre dont il avait grandement besoin, et il nous en a été reconnaissant.

Corey : Vous savez, ça m'a beaucoup aidé de savoir que je pouvais aller au bureau pour obtenir des conseils et parler à des gens sur lesquels je pouvais compter pour m'aider à traverser ces moments difficiles.

Gilles : Corey a un immense potentiel, c'est incroyable. Je ne pense pas qu'il réalise l'étendue de son potentiel. C'est à moi de le mettre au grand jour.

Corey : Par mes expériences avec le bureau et, après les choix que j'ai faits et les choses que j'ai faites, j'ai appris à faire de mon mieux.

J'ai vu ce que des activités de défense de droits peuvent accomplir, j'ai vu comme cela m'a sauvé d'une vie dans laquelle je me serais autrement retrouvé coincé.

[ Corey a été élu président d'un groupe local de promotion de l'autonomie sociale. Corey est superviseur dans un restaurant local et il travaille aussi dans une épicerie. ]

Gilles : Corey a mûri et il est arrivé au point où il a à peine besoin de mon aide. Il est capable de trouver ses propres emplois. Nous aimerions bientôt qu'il arrête de recevoir les prestations du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées.

Corey : La chose qui m'a toujours aidé est, comme je l'ai déjà dit, le fait que le bureau était toujours là. Il m'a toujours donné le courage de faire de mon mieux.