POSPH - Curtis au Real Canadian Superstore

Lorsque vous allez au Real Canadian Superstore de Whitby, vous repartez avec bien plus qu’un sac plein de provisions, grâce à Curtis Haley, l’un des commis de l’hypermarché.

Je sais que je suis très, très pointilleux pour les chariots. Je n’aime pas le désordre.

Je dois vraiment garder les choses bien rangées.

Curtis est avec nous depuis deux ans maintenant c’est un employé extraordinaire, il fait ce qu’il a à faire, les clients l’adorent. Il apporte beaucoup à l’équipe.

Le POSPH aide vraiment les clients à se préparer à travailler, à trouver et à garder un emploi et nous, nous sommes juste là pour faciliter les choses. L’un de mes rôles consiste à rencontrer les clients, à bien comprendre leur handicap ou les obstacles qu’ils rencontrent, et à trouver la bonne personne pour chaque employeur et le bon environnement pour chaque client.

Je me souviens que, quand j’ai rencontré Kristina, j’avais du mal à trouver du travail.

J’ai simplement dit à Northern Lights et à elle ce qui m’intéressait et elle a fait de son mieux pour me trouver un emploi adapté. Souvent
il suffit de déterminer les compétences,d’aider à établir le contact avec un employeur approprié, donc c’est un objectif réaliste, basé sur ce que
les clients sont capables de faire et c’est ce qui les aidera,en fin de compte, à conserver leur emploi à long terme.

Nous n’avons jamais à nous inquiéter à son sujet, à nous demander ce qu’il est en train de faire, parce qu’il fait toujours ce qu’il doit faire.

Il connaît ses responsabilités et ses tâches et il fait en sorte que le travail soit fait.

Vous savez, quand on a besoin d’aide dans le magasin, il est déjà là, en train d’aider.

Curtis a réussi parce qu’il a vraiment tenu compte de chaque suggestion et de chaque élément du plan d’action que nous

lui avons présenté. C’est vraiment, vraiment un jeune homme et un employé dévoué, motivé, fiable et loyal.

Il a fait exactement tout ce qu’il devait faire. Il est toujours là, en train de travailler, il ne tombe jamais malade.

Parfois c’est vraiment un peu chaud dehors et il ne se plaint
jamais de son travail, il continue à travailler, il continue à travailler dur.

Curtis a prouvé qu’il était capable de faire ce travail.

Si on lui dit, « Hé, Curtis, qu’est-ce qui te plaît au Superstore? »,
il répond « Je ne peux pas vraiment dire, j’aime tout.

J’aime tellement mon travail.