Partager
Imprimer  || RSS ||

Claude Doughty, maire, ville de Huntsville : Pour moi, le parcours de Huntsville sur la route vers l’accessibilité s’est vraiment accéléré après l’élection, il y a trois ans.

Notre communauté a pris toutes sortes d’initiatives. Beaucoup de gens prennent des mesures pour rendre leur commerce plus accessible. Et tout cela améliore beaucoup l’accessibilité de notre ville.

Il y a aussi une bonne nouvelle sur le front de l’urbanisme et de l’aménagement : maintenant, lorsque des plans sont soumis, nous pouvons les faire examiner du point de vue de l’accessibilité, ce qui est très important.

Si nous sommes devenus des leaders, c’est en grande partie grâce à Deb et au travail de son comité.

Debbie Kirwin, présidente, comité consultatif de l’accessibilité de Huntsville: L’objectif du comité est de faire exactement ce que le gouvernement s’est donné comme but d’ici 2025 : rendre notre ville complètement accessible, pour que tout le monde puisse y vivre, y travailler et y séjourner.

Il y a toutes sortes de handicaps qui créent des barrières que nous ne pouvons pas voir. Nous avons donc aussi tâché d’éliminer les obstacles pour les personnes qui ont une déficience visuelle et pour les personnes qui ont une déficience auditive.

Les feux de circulation sonores : nous en avons installé deux. Nous sommes les premiers à Muskoka à avoir des feux de circulation sonores.

Et nous avons maintenant un autobus accessible qui suit un circuit régulier, et nous en avons un deuxième qui assure le service porte à porte. Et on ne parle pas seulement d’accessibilité pour les fauteuils roulants. Ce qu’il y a de bien avec ce service, c’est qu’il permet aussi aux clients de l’Association pour l’intégration communautaire, vous savez, les personnes qui ont une déficience intellectuelle, et qui sont maintenant sur le marché du travail, de se faire voiturer. Ainsi, les personnes handicapées qui ne conduisent pas peuvent participer à la vie de la communauté.

Une des préoccupations du public, c’est le coût des adaptations. L’attitude que nous avons adoptée, à Huntsville, c’est d’essayer de trouver des solutions qui ne coûtent rien. Ces rampes jaunes n’ont absolument rien coûté aux contribuables, et les bienfaits sont énormes.

Maire Doughty: Pour les gens qui trouvent que nous avons plus de places de stationnement accessibles sur la rue principale, et ce genre de chose, il est plus facile de profiter de notre centre-ville, et je pense qu’ils se sentent bienvenus. Je pense que cela donne l’impression que nous avons le bien-être des gens à cœur. En tant que localité touristique, cette image de ville accueillante est essentielle à notre succès.

J’ai appris que c’est le parcours qui compte, pas la destination. Il faut continuer de trouver ces obstacles, et de les faire tomber.