[ Bureau d'Ontario au travail
Sarnia (Ontario) ]

Cecilia Dickson, Superviseure, Ontario au travail : J'ai rencontré Stephanie il y a quelques années. Elle était venue au bureau d'Ontario au travail pour demander de l'aide. Elle était seule soutien de famille avec deux enfants.

Elle avait évidemment besoin d'aide financière. Cependant, à ce moment-là, elle avait aussi un but - elle voulait reprendre ses études et devenir infirmière.

Grâce aux ressources additionnelles que nous avons pu lui offrir, elle a eu le temps de suivre les cours dont elle avait besoin.

Stephanie Vandevenne, Chef, Victorian Order of Nurses : Mon plan était de pouvoir subvenir à mes besoins et à ceux de mes enfants toute seule. C'est pour ça que je me suis adressée à Ontario au travail. Je voulais son aide pour atteindre mon but.

On m'a versé des fonds à cette époque : pour les frais de fournitures scolaires, les abonnements de bus, la garde des enfants.

Même ces montants faisaient une nette différence pour moi.

J'occupe actuellement un poste de gestion au Victorian Order of Nurses.

Je gère trois programmes — je gère des infirmières, des ergothérapeutes, et notre nouveau programme de soulagement de la douleur chronique.

Sans le soutien d'Ontario au travail, je ne serais jamais arrivée là où je suis aujourd'hui.

Si vous allez demander l'aide d'Ontario au travail, ayez un but. Dressez un plan. Dites-leur : « J'ai besoin d'aide maintenant, mais voici ce que je vais faire pour améliorer la situation. »

Ce que cette histoire nous apprend n'est pas ce qu'Ontario au travail a fait pour elle, mais ce qu'elle a fait d'Ontario au travail et de ses services.

Elle a choisi la voie du succès. Elle a réussi, c'est véritablement son histoire de réussite.