Le 15 septembre 2017

L’Ontario continue de soutenir des solutions de logement innovantes pour les personnes ayant une déficience intellectuelle

Les projets du Groupe de travail sur le logement pour les personnes ayant une déficience intellectuelle génèrent des résultats positifs

L’Ontario fait le point sur les projets de démonstration du Groupe de travail sur le logement pour les personnes ayant une déficience intellectuelle (le « Groupe de travail sur le logement ») et s’engage à maintenir des fonds pour aider les gens qui vivent maintenant dans ces nouvelles formes de logement, individualisées.

Depuis 2015, le ministère a soutenu la mise en œuvre de 18 projets de démonstration pour des solutions créatives, inclusives et économiques de logement pour des personnes ayant une déficience intellectuelle, sur les recommandations du Groupe de travail sur le logement de la province. L’Ontario procèdera à un examen et une évaluation de ces projets par un tiers, afin de déterminer s’ils peuvent être élargis ou reproduits dans d’autres régions de la province.

Des projets couronnés de succès émergent déjà :

  • Le projet Bridges to Housing à Toronto : fournit un logement aux sans-abri ayant une déficience intellectuelle qui pourraient également avoir d’autres besoins comportementaux et de santé mentale.
  • Le projet Housing is a Community Issue, dans la région de Region et à Leeds et Grenville : est doté de coordonnateurs du logement qui aident les familles à avoir accès à des ressources communautaires pour trouver ou créer une solution de logement adaptée aux besoins de la personne ayant une déficience intellectuelle.
  • Le projet Smart Support, dans le comté d’Essex : utilise l’innovation et la technologie pour équiper des espaces de vie et des particuliers d’appareils qui aideront des adultes ayant une déficience intellectuelle dans leurs activités quotidienne, comme des tablettes ou des téléphones intelligents dotés d’applications spéciales qui les aident dans leurs activités de la vie quotidienne.

Chacun des 18 projets se fonde sur une collaboration intersectorielle entre un organisme de services aux personnes ayant une déficience intellectuelle et/ou une administration locale, et un établissement d’éducation ou un organisme privé.

Investir dans les soutiens résidentiels pour les personnes ayant une déficience intellectuelle fait partie de notre plan visant à créer des emplois, à stimuler notre économie et à améliorer la vie quotidienne de notre population.

Citations

« Il n’y a pas de solution unique pour toutes les personnes ayant une déficience intellectuelle. La solution à la recherche de soutiens résidentiels pour ces adultes passe par des partenariats créatifs et l’innovation. En élaborant et essayant différentes idées et différents modèles, nous aurons plus de chances de trouver des moyens de répondre aux besoins particuliers d’un vaste éventail de besoins. »
- Dre Helena Jaczek, ministre des Services sociaux et communautaires

« Essentiellement, l’initiative Smart Support: Technology Enabled Services vise à instaurer l’inclusion dans la société moderne. L’utilisation de la technologie comme outil de soutien a révolutionné la vie d’un très grand nombre de personnes qui reçoivent des services, en améliorant la communication, l’autonomie et le contrôle personnel sur les soutiens. L’initiative Right fit  technologies a permis d’atteindre plus facilement les objectifs de chaque personne qui reçoit des services et a ouvert la porte à des soutiens très individualisés, fournis quand la personne en a besoin, au lieu de tout le temps ou en prévention. Ce projet a déjà démontré l’immense potentiel de transformer des modèles traditionnellement rigides et coûteux en des modèles plus durables, inclusifs et enthousiasmants pour les bénéficiaires, leurs familles et les professionnels qui fournissent les soutiens. »
- Nancy Wallace-Gero, directrice générale, Community Living Essex County

« Dans la région de Durham, la collaboration avec les familles est essentielle quand il s’agit d’habitation, de logement et de soutiens. En outre, les deux coordonnateurs du logement à temps partiel affectés par le Groupe de travail sur le logement ont joué un rôle fondamental dans le rapprochement des familles lors des réunions mensuelles. Plus de 30 familles ont été initiées à de nombreuses formes de modèles de logement afin de mieux comprendre les options de financement créatives. Ils veulent maintenant encourager la création de réseaux personnels de membres de la famille, d’amis et de voisins, pour que les gens fassent réellement partie de la vie communautaire et du quartier. Ils élaborent également de modestes budgets de soutien individualisés qui complètent ou combinent des soutiens naturels avec des soutiens payés. »
- Janet Klees, directrice générale, Durham Association for Family Respite Services

« Le projet Bridges to Housing (B2H) vise à mieux comprendre et soutenir les adultes ayant une déficience intellectuelle qui sont sans abri. Le partenariat intersectoriel que nous avons formé avec la cité de Toronto, les Services de l'Ontario pour les personnes ayant une déficience intellectuelle de la région de Toronto (SOPDI RT) au Surrey Place Centre, Community Living Toronto, l’Inner City Family Health Team ainsi que le Centre for Urban Health Solutions de l’Hôpital St. Michael a créé une voie solide et efficace vers des soins et des diagnostics par le biais des SOPDI RT, dans un foyer d’hébergement pour sans abri. L’expérience acquise avec ce projet nous a démontré qu’un accès rapide à des soins primaires, la gestion des cas et des soutiens en matière de logement et de santé mentale, pouvait non seulement améliorer les résultats en matière de logement et de santé, mais également sauver des vies. L’équipe du projet B2H remercie le Groupe de travail sur le logement pour les personnes ayant une déficience intellectuelle du MSSC de son soutien pour ce groupe vulnérable. »
- Dr Sylvain Roy, responsable clinique, programme Bridges to Housing

« Comme les besoins de logement des adultes ayant une déficience intellectuelle de l’Ontario sont si énormes, chaque pas en avant mérite d’être célébré. Les 18 projets innovateurs qu’a recommandés le Groupe de travail sur le logement et que finance le ministère des Services sociaux et communautaires sont de bons exemples : d’une part ils fournissent déjà le genre de soutien réel et efficace qui aideront des personnes à acquérir de l’autonomie et une bonne qualité de la vie; d’autre part, l’expérience gagnée avec ces projets permettra de générer d’autres approches créatives pour répondre aux besoins d’autres personnes si l’expansion et la reproduction de ces projets devenaient une réalité. »
- Ron Pruessen, président, Groupe de travail sur le logement pour les personnes ayant une déficience intellectuelle

Faits En Bref

  • Le Groupe de travail sur le logement est un groupe intersectoriel chargé d’aider le ministère des Services sociaux et communautaires à examiner des possibilités de logement pour des adultes ayant une déficience intellectuelle.
  • Depuis 2015, le ministère a débloqué 5,6 millions de dollars pour la réalisation de 18 projets de démonstration d’arrangements de logement créatifs, inclusifs et économiques pour les personnes ayant une déficience intellectuelle et leurs familles.
  • L’Ontario verse des fonds pour les soutiens résidentiels destinés à plus de 18 000 adultes ayant une déficience intellectuelle.
  • Le gouvernement procèdera à un examen et une évaluation par un tiers des 18 projets, dès cet automne. Le ministère tiendra compte des résultats dans ces décisions sur l’opportunité d’étendre ou de répliquer les projets dans d’autres régions de la province.

Pour En Savoir Davantage


Lyndsay Miller, Bureau de la ministre, 416 325-5450
Kristen Tedesco, Communications, 416 325-5178