Histoire des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle en Ontario

Les institutions (ou établissements, comme on finit par les appeler) offrent diverses possibilités d'éducation et de formation pour les enfants qui y vivent, par exemple :

  • enseignement en salle de classe en fonction de l'âge mental,
  • salles d'éducation sensorielle,
  • enseignement en salle commune,
  • formation professionnelle.

à l'origine, les superintendants qui gèrent chaque établissement mettent au point leurs propres programmes d'éducation. Certains d'entre eux consacrent beaucoup de temps et d'efforts dans la recherche et l'élaboration de nouvelles méthodes d'enseignement, tandis que d'autres se concentrent sur la formation professionnelle et sur des formes plus traditionnelles d'apprentissage, comme la mémorisation ou la répétition. Il s'ensuit donc que l'éducation et la formation varient considérablement d'un établissement à l'autre.

Au fil des ans, les programmes d'éducation et de formation des établissements évoluent. Mais, dans les années 1960, les éducatrices et les éducateurs commencent à comprendre la nécessité de standardiser les programmes d'éducation pour les enfants qui vivent dans les établissements. En 1966, le gouvernement de l'Ontario transfère, du département de la Santé au département de l'éducation (1), la responsabilité de l'éducation dans les établissements. Cette mesure est prise pour que les programmes d'éducation des établissements correspondent davantage à ceux que l'on enseigne dans le système scolaire ordinaire. En 1972, le gouvernement oblige les établissements à donner, à tous les enfants qui y séjournent, un enseignement scolaire d'une journée complète.

(1) Les départements du gouvernement sont rebaptisés ministères en 1972.

 

Pour en savoir plus