Histoire des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle en Ontario

Une formation professionnelle donne aux enfants une possibilité de perfectionner certaines habiletés pratiques dans des domaines qui pourraient les aider à devenir plus autonomes. On enseigne aux garçons des métiers comme la menuiserie et la fabrication de chaussures. Les filles reçoivent une formation en cuisine, couture et travaux domestiques.

Les enfants dont les déficiences sont plus graves peuvent se voir offrir des types de formation professionnelle plus simples. Les filles pouvaient travailler en salle commune. Les garçons se voyaient assigner divers types de travaux manuels, comme travailler à la manutention du charbon, faire du défrichage et pelleter la neige.

En 1968, le gouvernement commence à se concentrer davantage sur les besoins en formation individuelle des pensionnaires des établissements. Cette démarche implique de réévaluer la totalité des pensionnaires qui travaillent dans des « programmes de services de soutien en établissement », à savoir : services alimentaires, entretien ménager, buanderie, travaux de la ferme, entretien des terrains.

On continue d'offrir des possibilités de formation professionnelle et individuelle aux pensionnaires, à mesure qu'ils grandissent, y compris quand ils deviennent adultes.

 

Pour en savoir plus