Wendy Perkins, Commodore, Wai Nui O Kanaka Outrigger Canoe Club : Je m'appelle Wendy Perkins et je suis la commodore du Wai Nui O Kanaka Outrigger Canoe Club. Nous existons déjà depuis trois ans à cet endroit et nous offrons des programmes pour les personnes qui souhaitent bénéficier d'une capacité adaptative pour aller sur l'eau et s'amuser autant que nous. Avec nos partenaires, nous avons mis en place un projet, Charterability, afin de rendre cette région adaptable et accessible pour tout le monde. Pour notre projet, nous avions besoin de terrains où entreposer nos bateaux, mais surtout de rampes adaptées aux fauteuils roulants. Nous avons fait venir un spécialiste des États-Unis et nous avons trouvé quelque chose qu'on appelle siège universel. Cela nous permet de faire monter dans un bateau des personnes ayant presque n'importe quel handicap. N'importe qui peut pagayer, n'importe qui, maintenant que nous savons comment.

Steve Cullen, Président et fondateur de Charterability : Je me suis brisé la nuque il y a vingt ans dans un accident de luge. J'ai créé Charterability il y a environ sept ans. Charterability, c'est en fait un projet qui rend accessibles la navigation, la pêche et l'amarrage. Vous savez, notre projet s'adresse à toutes les personnes à mobilité réduite, des enfants aux personnes âgées, et en fait à tout le monde. J'ai remarqué que les ports étaient pleins de gens, mais qu'on n'y voyait pas de personnes handicapées ou de personnes à mobilité réduite. Je savais qu'il y en avait sûrement beaucoup qui souhaiteraient participer. Aujourd'hui, nous avions sur ce bateau un groupe de Community Living Oakville – c'est gratuit pour ce groupe. Demain, nous avons quatre groupes qui sortiront naviguer. Nous aurons aussi un groupe de Beamsville, venant d'une maison de soins infirmiers. Je veux vraiment éliminer chaque, et j'insiste, chaque obstacle imaginable qui empêche tous les groupes de venir profiter de l'eau.

Shelly Dan, Membre du club : Même si je suis dans un fauteuil, je suis normale et je peux faire des choses. C'est ce que les gens semblent oublier parfois - tu es dans un fauteuil roulant! On rend les immeubles accessibles pour nous, on rend les magasins accessibles pour nous, mais on oublie les choses les plus simples, comme aller sur l'eau. Ce soir, j'ai eu énormément de plaisir. J'ai pu monter dans une pirogue à balancier. J'ai utilisé une vraie pagaie, quelque chose que j'ai toujours voulu faire quand j'avais mes jambes, mais que je n'ai jamais fait. Et je pensais que maintenant que j'ai perdu mes jambes, je n'aurais plus jamais l'occasion de le faire. Mais ce soir, je l'ai eue, cette occasion. C'est extraordinaire et les gens oublient que ce n'est pas parce qu'on est dans un fauteuil roulant qu'on n'a plus envie de faire ce genre d'activités. Cette soirée était fantastique.