Le 1er mai 2015

2001-2002

Lancement du système de gestion du modèle de prestation des services (SGMPS) au coût de 400 M$.

2002

Le vérificateur provincial signale d’abord des problèmes avec SGMPS, y compris des erreurs entraînant des paiements erronés.

2004

Le vérificateur provincial signale des problèmes persistants avec SGMPS, y compris des problèmes de performance du système pour le personnel de première ligne, qui utilise la technologie.

2004-2005

Une évaluation de l’architecture de SGMPS est effectuée afin de déterminer comment en améliorer la maintenabilité, la souplesse et le fonctionnement, et en réduire les coûts (coût annuel de 73 millions de dollars pour maintenir SGMPS en 2004-2005).

2009

Le vérificateur provincial continue de relever des problèmes avec SGMPS, y compris des problèmes de fonctionnalité et des erreurs qui nécessitent l’utilisation constante de solutions de contournement par les intervenants.

2009

Le gouvernement de l’Ontario lance un projet majeur de remplacement des technologies afin de mettre à jour les plateformes technologiques à risque élevé de la province.

2009

IBM/Cúram remportent un processus d’approvisionnement concurrentiel pour développer le système automatisé de gestion de l’aide sociale (SAGAS).

2011

Le vérificateur provincial continue d’exprimer des préoccupations au sujet de la fiabilité de SGMPS et de ses lacunes connues, y compris les contrôles internes et l’information permettant aux bureaux d’aide sociale de gérer les dépenses du programme.

Octobre 2013

Prestation d’une formation initiale à SAGAS à 1 500 gestionnaires locaux et experts en la matière.

Décembre 2013

Financement supplémentaire de 3 millions de dollars fourni aux organismes de prestation municipaux afin de les aider avec les coûts supplémentaires engagés lors des préparatifs à la mise en œuvre.

Janvier-juin 2014

Vaste formation des utilisateurs finals fournie à plus de 11 000 membres des personnels municipaux et ministériels appelés à utiliser le nouveau système SAGAS dans environ 257 bureaux.

Mai 2014

Financement supplémentaire de 2 millions de dollars fourni aux organismes de prestation municipaux afin de les aider avec les coûts supplémentaires engagés lors des préparatifs à la mise en œuvre.

Mai-sept.  2014

Formation d’appoint fournie à l’ensemble du personnel de terrain.

Été 2014

Embauche de 60 employés temporaires de plus pour soutenir les activités avant et après la mise en œuvre du programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) (3,9 millions de dollars pour les salaires jusqu’en mars 2015). Formation de tout le personnel du POSPH (1,8 million de dollars).

11 novembre 2014

SAGAS remplace SGMPS en tant que système de gestion de l’aide sociale. Les coûts de développement de la nouvelle technologie – depuis sa conception (novembre 2009) jusqu’à sa mise en œuvre (décembre 2014) sont de 242 millions de dollars.

8 décembre 2014

Versement de 5 M$ de plus aux municipalités pour soutenir les coûts liés à la mise en œuvre.

12 janvier 2015

Établissement d’un groupe de travail technique, composé de personnel de première ligne municipal et provincial, de gestionnaires et de personnel technique, afin d’aider le ministère à déterminer et à prioriser les défis liés à la mise en œuvre. Les coûts de mise en œuvre entre les mois de janvier et mars 2015 comprennent l’hébergement, l’achat de permis d’utilisation et la maintenance de SAGAS (1,8 million de dollars) et le soutien continu post-mise en œuvre (6,9 millions de dollars).

10 février 2015

Lancement d’un processus d’examen par un tiers. Le contrat est attribué à PwC.

10 février 2015

Établissement d’un groupe de travail du personnel de première ligne afin d’aider le groupe de travail technique à obtenir d’autres commentaires du personnel de première ligne d’Ontario au travail et de POSPH sur les améliorations à apporter au système.

19 mars 2015

Versement de 5 M$ de plus aux municipalités pour soutenir les coûts liés à la mise en œuvre.

Avril-octobre 2015

Début du travail de retrait de SGMPS afin de stocker de manière sécurisée les données historiques contenues dans le système dans une archive inaltérable qui permettra aux utilisateurs de chercher et de récupérer des données pertinentes sur les clients.