Le budget de l’Ontario de 2018 comprenait un investissement supplémentaire de 1,8 milliard de dollars sur trois ans pour les services aux personnes ayant une déficience intellectuelle, le plus gros investissement de l’histoire de la province.

Dans le cadre de cet investissement, 300 millions de dollars sur trois ans seront fournis pour aider les organismes à continuer à offrir des services d’excellente qualité aux personnes et à leurs familles. Cette somme comprend 55 millions de dollars de financement en 2018-2019 pour aider les organismes et les familles à gérer certains des coûts associés aux avantages de la Loi de 2017 pour l'équité en milieu de travail et de meilleurs emplois.

Un financement direct dans le programme Passeport, qui permet aux adultes ayant une déficience intellectuelle de vivre plus indépendamment et de participer à la vie de leurs collectivités, commence également en 2018-2019. Pour la première fois de l’histoire de la province, chaque adulte admissible ayant une déficience intellectuelle, y compris les jeunes qui atteignent l’âge de 18 ans et qui passent aux services pour les adultes, obtiendra au moins 5 000 $ par année de financement direct dans le cadre du programme Passeport.

En raison de ce changement, environ 42 000 personnes de plus recevront un soutien d’ici à 2020-2021. Ceci stabilisera la situation des personnes et des familles de tout l’Ontario en fournissant des soutiens qui aident les personnes à participer à la vie de leurs collectivités et offrent un répit aux fournisseurs de soins.

Les autres changements consistent à :

  • Fournir des services de relève et un soutien à domicile dont les fournisseurs de soins travailleurs ont grand besoin afin que jusqu’à 900 adultes ayant une déficience intellectuelle puissent vivre plus longtemps avec leurs familles;
  • Créer de nouvelles aires résidentielles par des dépenses en immobilisations;
  • Élargir les soutiens résidentiels, y compris en aidant plus de 800 personnes qui se trouvent à l’heure actuelle dans des hôpitaux, des foyers de soins de longue durée, des refuges ou des établissements correctionnels à trouver de nouveaux foyers plus sûrs et plus appropriés où ils pourront recevoir un soutien qui convient à leurs besoins et avoir plus de possibilités pertinentes de participer à la vie de leurs collectivités;
  • Accroître les ressources pour aider les jeunes à planifier leur transition vers l’âge adulte, y compris des itinéraires vers les études postsecondaires et l’emploi;
  • Créer une nouvelle ligne d’assistance d’urgence disponible 24 heures par jour et sept jours par semaine pour fournir un soutien plus immédiat aux personnes et aux familles qui peuvent avoir besoin d’une aide d’urgence et pour mieux aider à gérer les situations de crise;
  • Permettre aux adultes ayant une déficience intellectuelle de recevoir le genre de soins et de services qui convient à leurs besoins en offrant une formation spécialisée aux professionnels du secteur de la police et de la justice.

Ces investissements montrent l’engagement continu à aider toutes les personnes ayant une déficience intellectuelle à être pleinement incluses dans leurs collectivités.

Faciliter la navigation et l’accès au système des services 

Nous permettons aux personnes et aux familles d’obtenir plus facilement l’information dont elles ont besoin pour travailler à atteindre leurs objectifs personnels, à répondre à leurs besoins et à réaliser leurs rêves.

  • Un investissement de 12,5 millions de dollars visant l’amélioration de l’accès aux services, notamment :
    • Embauche d’un plus grand nombre d’intervenants en protection des adultes, qui soutiennent les adultes ayant une déficience intellectuelle et vivant seuls en les aidant à subvenir à leurs besoins quotidiens, à accéder aux ressources communautaires et à établir et atteindre leurs objectifs personnels;  
    • Financement pour des réseaux de soutien aux familles pour établir des liens entre les familles et les fournisseurs de soins et entre ceux-ci et des soutiens et des services appropriés ainsi que pour les aider en fournissant des services de formation, d’éducation, de mentorat et de planification de l’avenir;
    • Accroissement des services d’orientation, ce qui permettra aux personnes et à leur famille de trouver plus facilement les services et les soutiens accessibles dans leur collectivité.

Toutes les initiatives prises dans le cadre de cet investissement visent à mieux aider les personnes ayant une déficience intellectuelle et leur famille à trouver les ressources, les services de soutien et les programmes locaux.

  • Faciliter l’accès aux services : Auparavant, les jeunes personnes ayant une déficience intellectuelle qui demandaient des services et des soutiens adaptés financés par le gouvernement et une aide au revenu dans le cadre du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) devaient prouver leur déficience intellectuelle à deux reprises. Le processus de demande pour les jeunes personnes et leurs familles qui présentent une demande de financement au POSPH a été simplifié. Ainsi, une fois qu’une personne a été jugée admissible à recevoir des services pour adultes ayant une déficience intellectuelle financés par le ministère, elle n’a plus besoin de suivre un deuxième processus pour déterminer son admissibilité au POSPH.
  • Fournir une aide dans le cadre de la Réforme de la sécurité du revenu – Le plan proposé bénéficiera immédiatement à environ 75 000 adultes ayant une déficience intellectuelle qui dépendent du POSPH. Par exemple, à compter de cette année :
    • Les adultes ayant une déficience intellectuelle qui habitent avec leurs parents auront droit à des soutiens accrus pour les besoins essentiels et le logement plutôt qu’au taux de gîte – la différence entre le montant maximal actuel des besoins essentiels et du logement et le taux de gîte et couvert est de 270 $ par mois pour une personne célibataire qui reçoit des prestations du POSPH.
    • Les personnes qui travaillent pourront gagner 400 $ par mois sans que leur aide soit réduite – c’est le double de l’exemption de gains actuelle.
    • Les plafonds des actifs seront entièrement éliminés pour les personnes qui reçoivent des prestations du POSPH.
    • Les personnes qui reçoivent des prestations du POSPH auront accès à des prestations obligatoires pour les soins de la vue et les aides auditives.
  • Financement du ministère des Services sociaux et communautaires (MSSC) pour MyCommunityHub : Un portail en ligne permettant aux personnes et à leur famille de prendre connaissance des activités communautaires, y compris une formation de préparation à l’emploi, des cours et des programmes récréatifs, des ateliers, des services de relève et des camps offerts par les organismes de services aux personnes ayant une déficience intellectuelle.

Collaboration et partenariats intersectoriels 

Nous travaillons avec les ministères partenaires pour améliorer la coordination des services, les transitions et la planification dans les secteurs et entre eux.

  • Cadre stratégique concernant les doubles diagnostics établi conjointement par le MSSC et le MSSLD Nous nous employons à répondre à la nécessité d’une meilleure coordination et intégration des soins de santé et des services pour les personnes ayant une déficience intellectuelle offerts aux personnes ayant un diagnostic mixte (déficience intellectuelle et problèmes de santé mentale).
  • Lignes directrices sur les foyers de soins de longue durée établies conjointement par le MSSC et le MSSLD : Publiées en octobre 2017, ces lignes directrices améliorent les connaissances, la planification et la coordination des services au sein du secteur des services pour les personnes ayant une déficience intellectuelle et du secteur des SSLD et entre ceux-ci.
  • Ajout de 40 travailleurs du secteur de la santé mentale : En collaboration avec le ministère de la Santé et des Soins de longue durée (MSSLD), nous augmentons le nombre d’agents de soutien en santé mentale auprès des tribunaux dans la province. Ces agents offriront des services d’aide aux personnes vulnérables, notamment celles ayant des problèmes de santé mentale, une déficience intellectuelle ou un diagnostic mixte et qui ont contrevenu à la loi.
  • Soutien aux adultes ayant une déficience intellectuelle et des besoins complexes : En collaboration avec le MSSLD, nous avons pris des mesures visant à mieux protéger la santé et le bien-être des personnes ayant des besoins complexes et urgents, tout en leur offrant des services et des soutiens améliorés.
  • Mise à jour de la Stratégie ontarienne à long terme de logement abordable (SOLTLA) : Adoption de mesures législatives et de politiques, et investissement de 178 M$ sur trois ans, afin d’offrir à tous les Ontariens, y compris ceux ayant une déficience intellectuelle, l’accès à des logements abordables et adéquats.

Services de prévention et soutiens 

Nous faisons en sorte que l’environnement et l’expérience des adultes qui dépendent du système des Services aux personnes ayant une déficience intellectuelle de l’Ontario soient sûrs et sécuritaires.

  • Advocates Against Abuse : Programme offert à l’échelle de la province qui permet à des personnes handicapées d’apprendre à d’autres personnes handicapées à se protéger et à savoir quand signaler un incident.
  • Directives en matière de politique pour le Programme Foyer partage (placement en famille hôte) : Amélioration des exigences que doivent respecter les organismes financés par le ministère pour offrir le Programme Foyer partage, qui vise à promouvoir la sécurité des adultes ayant une déficience intellectuelle qui habitent au sein d’une famille hôte.
  • Ontario.ca/Stopauxabus : Une ligne téléphonique, un ATS et un service de courriel accessibles 24 heures par jour et sept jours par semaine pour signaler les allégations de mauvais traitements et (ou) de négligence subis par des adultes ayant une déficience intellectuelle. Le service Stop aux abus a été lancé en mars 2016 et, depuis, nous avons reçu plus de 200 allégations de cas de mauvais traitements et (ou) de négligence, signalés par des personnes ayant vécu cette situation, des professionnels des secteurs de la santé et de l’éducation, des premiers intervenants, des membres de la famille et des citoyens concernés.
  • Developmental Disabilities Justice Toolkit : L’Ontario a financé l’élaboration d’une boîte à outils novatrice qui est une ressource pratique conçue pour le secteur de la justice à des fins de sensibilisation et pour fournir de l’information et des conseils pratiques pour reconnaître les personnes ayant une déficience intellectuelle et communiquer efficacement avec elles.
  • Introduction du Cadre d’inspection de la conformité (2016) : Nous renforçons nos activités d’inspection des services résidentiels et autres services pour les personnes ayant une déficience intellectuelle fournis par des organismes financés en vertu de la Loi de 2008 sur les services et soutiens favorisant l’inclusion sociale des personnes ayant une déficience intellectuelle. Ces efforts comprennent l’établissement d’échéanciers pour les suivis, des inspections annuelles, des ressources accrues et l’obligation pour les organismes d’afficher les résultats de l’inspection dans leurs locaux. Depuis la mise en place du cadre, le nombre de cas de non conformité recensés au cours de l’inspection annuelle des organismes a diminué d’environ 65 % et le temps nécessaire aux organismes pour se mettre en conformité à la suite d’une inspection a diminué d’environ 87 %.

Flexibilité, choix et inclusion 

Nous favorisons la création de collectivités où chaque personne est respectée, intégrée et en mesure de réaliser son plein potentiel.

  • Appui aux nouvelles solutions en matière de logement : Financement d’un groupe croissant de plus de dix organismes de services aux personnes ayant une déficience intellectuelle (l’Intentional Community Consortium) pour élaborer une stratégie de logement inclusive et communautaire destinée aux adultes ayant une déficience intellectuelle. De plus, nous créons de nouvelles aires résidentielles par des dépenses en immobilisations et en travaillant en partenariats créatifs avec les familles et les organismes. Nous fournirons aussi un soutien à plus de 800 personnes ayant une déficience intellectuelle qui vivent dans des hôpitaux, des refuges et des foyers de soins de longue durée pour leur permettre de trouver de nouveaux foyers plus sûrs et plus appropriés dans leurs collectivités.
  • Investissements dans la Stratégie pour la planification pluriannuelle des services résidentiels : Nous avons investi 5 millions de dollars dans la réparation, les rénovations et l’amélioration des espaces d’habitation dans les immeubles résidentiels de la province depuis 2016-2017 et avons aidé ainsi 117 personnes en créant une capacité additionnelle.
  • Ontario.ca/Foyerpartage : En partenariat avec les organismes communautaires, lancement d’une campagne de sensibilisation pour faire connaître le programme Foyer partage (placement en famille hôte) et augmenter le nombre de nouvelles familles hôtes.

Participation et partenariats communautaires 

Nous travaillons avec les clients, les familles, les fournisseurs de soins et les organismes pour créer des possibilités inclusives pour les adultes ayant une déficience intellectuelle.

  • Transition entre les ateliers protégés et l’inclusion : Le MSSC appuie la transition en vue d’abandonner les ateliers protégés et les programmes semblables pour des options plus inclusives, y compris des services de soutien à la participation communautaire et de recherche d’emploi soumis à la concurrence pour des personnes ayant une déficience intellectuelle.
  • ConnectABILITY : Site Web et collectivité en ligne visant à offrir des services d’apprentissage continu et de soutien aux personnes ayant une déficience intellectuelle, à leur famille et à leur réseau de soutien.
  • Accès aux talents : Stratégie ontarienne d’emploi pour les personnes handicapées : Éliminer les obstacles à l’emploi des personnes handicapées grâce à une stratégie qui a pour objet d’aider plus de personnes handicapées à trouver un emploi gratifiant et plus d’employeurs à recruter le personnel compétent dont ils ont besoin pour prendre de l’expansion.
  • Phase II et lancement de la phase III du Fonds pour l’emploi des personnes ayant une déficience intellectuelle et la modernisation des services (FEMS) : Un total de 123 projets ont reçu du soutien dans le cadre des première, deuxième et troisième phases du FEMS. Le Fonds vise à favoriser l’inclusion et l’autonomie des adultes ayant une déficience intellectuelle grâce à des approches novatrices et à des solutions de collaboration.
  • Forum sur le logement pour les personnes ayant une déficience intellectuelle : Les forums sur le logement permettent d’échanger des idées sur la façon d’éliminer les obstacles, d’améliorer les possibilités et d’appuyer la création de solutions de logement novatrices.  Le ministère appuie des forums locaux pour mettre l’accent sur les échanges de renseignements au sujet des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle et favoriser l’établissement de liens locaux entre les familles et les ressources de logement et communautaires.
  • Séances de consultation régionales – « Ce que nous avons entendu » : Un résumé des grandes idées, des suggestions et des commentaires formulés par les personnes, les familles et les fournisseurs de services qui ont pris part à ces séances.
  • Groupe de travail sur le logement pour les personnes ayant une déficience intellectuelle : Le ministère a fourni environ 5,6 millions de dollars pour financer 18 projets de démonstration recommandés par le Groupe de travail, et qui ont fourni un logement à 76 personnes. Ces projets communautaires offrent des solutions de logement créatives, inclusives et économiques pour des personnes ayant une déficience intellectuelle. Le rapport du Groupe de travail, qui orientera les décisions du ministère concernant l’élargissement possible des projets à d’autres régions de la province, sera publié plus tard cette année. En septembre 2017, la province a annoncé son engagement de continuer à financer ces projets pour aider les personnes qui vivent maintenant dans ces nouvelles formes de logement individualisées.
  • Cadre de mesure de la performance des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle : Un outil d’amélioration de la qualité conçu pour aider le ministère à évaluer si les services et les soutiens offerts atteignent leurs objectifs et si des améliorations sont requises. Un éventail de perspectives – dont celle des personnes ayant une déficience intellectuelle, des familles, des fournisseurs de soins et des fournisseurs de services – a été intégré dans l’élaboration de ce cadre. Le ministère continuera de solliciter la contribution d’un grand nombre d’acteurs du secteur à mesure que les outils de collecte de données seront développés et déployés.
  • Fonds de subventions de recherche pour les services aux personnes ayant une déficience intellectuelle : Le Fonds de subventions de recherche pour les services aux personnes ayant une déficience intellectuelle a été créé en 2012 par le ministère des Services sociaux et communautaires en vue de renforcer la capacité de recherche au sein du secteur de services aux personnes ayant une déficience intellectuelle (SPDI), qui contribue à guider l’élaboration de politiques. Au total, le Fonds de subventions de recherche pour les SPDI 2017 allouera 400 000 $ par an sur deux ans à des travaux de recherche répondant aux domaines prioritaires. Les bénéficiaires du Fonds ont été annoncés dans notre numéro de Point de mire de novembre 2017.