page précédente |table des matières |  page suivante

 

3. Principes directeurs

Le PPA est fondé sur le principe très important selon lequel les adultes ayant une déficience intellectuelle sont d’abord des personnes. Il est axé sur l’inclusion sociale, l’autonomie, la dignité et l’autodéveloppement de ces personnes. Les principes directeurs qui suivent ont été conçus pour contribuer à donner forme à la RÉORGANISATION DES SERVICES AUX PERSONNES AYANT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE. Les cinq principes sous-jacents qui caractérisent le service appuient également la prestation des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle, y compris le travail du PPA comme suit :

  • Citoyenneté
  • Justice et équité
  • Accessibilité
  • Sécurité et protection
  • Obligation de rendre compte
  1. Citoyenneté
  2. Les services et soutiens aux personnes ayant une déficience intellectuelle devraient :

    • contribuer au développement de collectivités prospères alimentées par les contributions civiques et économiques des Ontariennes et Ontariens qui ont une déficience intellectuelle;
    • améliorer la perception qu’a la collectivité des personnes ayant une déficience intellectuelle et favoriser leur participation et leur inclusion dans la collectivité locale;
    • dans la mesure du possible, assurer l'intégration aux soutiens et services communautaires généraux généralement offerts aux membres de la collectivité;
    • reconnaître que les personnes ayant une déficience intellectuelle ont les mêmes droits que les autres membres de la société de participer à la vie de la collectivité, d’être incluses dans la collectivité et de réaliser leur potentiel en matière de développement physique, social, affectif, intellectuel et spirituel.
  3. Justice et équité
  4. Les services et soutiens aux personnes ayant une déficience intellectuelle devraient être :

    • axés sur des possibilités accrues d’autonomie, d’emploi, de bénévolat, de loisirs et d’inclusion dans la collectivité;
    • personnalisés pour satisfaire les besoins et pour atteindre les objectifs de ces personnes;
    • appropriés à leur âge et à leur déficience.
  5. Accessibilité
  6. Les personnes ayant une déficience intellectuelle devraient avoir :

    • des soutiens souples et adaptés à leurs besoins particuliers;
    • des possibilités de participer à la prise des décisions concernant l’utilisation des fonds ou des soutiens dont elles bénéficient.
  7. Sécurité et protection
  8. Les services et soutiens aux personnes ayant une déficience intellectuelle devraient :

    • promouvoir la sécurité;
    • tenir compte des avantages découlant d’activités qui empêchent les déficiences de se produire ou de s’aggraver;
    • être conçus et administrés de façon à respecter les droits des personnes ayant une déficience intellectuelle en matière de respect de leur vie privée et de confidentialité.
  9. Obligation de rendre compte
  10. Les services et soutiens aux personnes ayant une déficience intellectuelle devraient être :

    • tenus de rendre compte aux utilisateurs, et de fournir au Ministère des renseignements pour évaluer la qualité de leurs services et les résultats qu’ils obtiennent;
    • caractérisés par une mobilisation constructive auprès du public et des personnes touchées par les changements proposés aux programmes (p. ex. modifier les modalités de prestation du programme ou les mécanismes de fourniture de soutiens ou de fonds à la personne) et les possibilités pour les utilisateurs de participer à la planification et à la prestation des services qu’ils reçoivent.